Sun Jung Yeo

Portrait de Sun Jung YEO

Sun Jung YEO a obtenu en décembre 2012 le titre de docteur en Études cinématographiques et audiovisuelles à l’Université Paris III – Sorbonne Nouvelle, sous la direction de Philippe Dubois, avec sa thèse Filmer l’architecture : description archi-tectonique chez Peter Greenaway. Elle a enseigné l’histoire et l’esthétique du cinéma à l’université de Chung-Ang à Séoul et à l’université Paris III.

Elle a publié une dizaine d’articles à propos de la relation entre cinéma et art contemporain et de la pratique post-cinématique (chez Pane, Wallinger, Utterback, Viola, Joreige, Perconte, Greenaway), ainsi que des articles sur l’histoire du cinéma coréen des premiers temps au temps modernisation et sur l’esthétique du cinéma européen (Bresson, Herzog, Rivette). Ses domaines de recherche sont l’histoire du cinéma en articulation aux problèmes esthétiques et anthropologiques (dispositifs visuels, formes filmiques, modernité, mondialisation, localité et géographie) et l’esthétique du cinéma en rapport aux autres arts et à travers les questions d’espace et de perception (forme matérielle et physique, figurabilité, expérience de la pesanteur et du temps, technologie spatio-visuelle).




Karen O’Rourke

Portrait de Karen O'Rourke

Les travaux de Karen O’Rourke tendent à mettre en relation la pratique artistique avec la notion de réseau, avec celle d’archivage et avec celle de territoire. Parmi ses réalisations dans ce domaine, on peut citer City Portraits (1989-92), Paris Réseau / Paris Network (1993-2000), L’archivage comme pratique artistique (1997-2000), Une carte plus grande que le territoire (2002-2004), Eavesdroplets (2006), Partially Buried University (2008-2010) et The Gift (2013–). Ses recherches théoriques sur l’art contemporain ont donné lieu à des articles publiés dans Leonardo, AI & Society, Ligeia, Plastik et Livraison et ont abouti à deux ouvrages de synthèse: Walking and Mapping : Artists as Cartographers (MIT Press, 2013) et Des arts-réseaux aux dérives programmées : actualité de « l’art comme expérience » (Rapport de HDR, Université Paris 1, 2011). Elle est Professeur des universités, à l’Université Jean Monnet de Saint-Etienne.

http://karenorourke.wordpress.com/

http://lafindescartes.net/

http://www.institut-acte.cnrs.fr/art-sciences/membre/karen/




Prune Galeazzi

Portrait de Prune Galeazzi

Prune Galeazzi est conservatrice-restauratrice et assistante d’enseignement à l’École Supérieure d’Art d’Avignon. Depuis plusieurs années, elle s’est spécialisée dans la préservation des oeuvres d’art médiatiques et numériques.




Julien Ferrato

Portrait de Julien Ferrato

Après un baccalauréat Arts Appliqués à Marseille, Julien Ferrato intègre l’École d’Art d’Aix-en-Provence dont-il obtiendra le diplôme en 2013. Graffiteur à la base, il s’intéresse rapidement à l’art vidéo et aux jeux vidéo en étudiant les liens qui relient ces deux médias. Cherchant ses réponses dans la vidéo et les installations vidéo ainsi que dans l’utilisation de jeu dit « sandbox » (bac à sable) qui lui permette de réaliser des constructions architecturales virtuelles et des machinimas mettant en scène ses avatars. Mais ce jeune artiste n’oublie pas ses origines graphiques dans la réalisation de peintures et dessins, le liant de son travail se trouvant avant tout dans la culture mainstream, cinématographique et vidéoludique.

Vous pouvez retrouver ses travaux à cette adresse:

http://makerito.tumblr.com




Steven Daniel

Portrait de Steven Daniel

Né en 1988. Steven Daniel est diplômé de l’École Nationale Supérieure de la Photographie en 2014. Il effectue une résidence à l’International Center of Photography à New York en 2012. Il à été sélectionné par Olympus pour exposer dans le programme des Rencontres d’Arles 2014, une rencontre photographique avec Denis Rouvre.

On peut consulter ses réalisation sur : www.stevendaniel.fr




Gaëtan Trovato

Portrait de Gaëtan Trovato

Gaëtan Trovato est né en 1987. Après des études littéraires et de cinéma il intègre l’école Supérieure d’Art d’Aix-en-Provence où il y pratique principalement la vidéo, l’installation et la photographie en plaçant toujours le cinéma au cœur de ses recherches. Parallèlement il réalise des courts métrages de fiction à tendance expérimental et des clips vidéos. Ses production sabordent des questions autour de la mémoire et du souvenir en interrogeant le cinéma par de multiples dispositifs.

gaetantrovato.tumblr.com/




Christophe Guion

Portrait de Christophe Guion

Christophe Guion, directeur de Projets Innovants dans le SudEst, travaille chez Orange à diffuser le numérique : Il promeut les nouveaux usages, les nouveaux outils du monde digital vers les territoires, vers les Collectivités Locale. Il met en œuvre la participation d’Orange dans des projets innovants, des pilotes, expérimentations, pré-commercialisation sur le territoire, et avec l’aide de Collectivités Locales actives dans le numérique. C’est la mission d’irrigation, grâce au travail avec les responsables du numérique dans les Collectivités.

Il participe activement au développement de la « SmartCity» sous ses différentes formes : projets  NFC, projets BigData-mobile, en charge de l’application pour l’ancienne Capitale Européenne de la Culture … , Il assure également une mission consistant à bien connaître le tissu des start-up, et de les faire monter en visibilité au sien du groupe Orange, pour toute création de valeur possible. Pour cela, il collabore avec les organes les rassemblant : Clusters, Pépinières, Pôles de compétitivité, Cantines Numériques, ainsi que les Ecoles Supérieures.




Eve Woda

Portrait de Eve Woda

Eve Woda est diplômée de l’Ecole Supérieure d’Art d’Avignon en juin 2014. Elle explore et pratique la performance à travers la réalisation de vidéos. Son interrogation artistique porte sur le corps ainsi que sur le rapport au monde. Elle crée des situations d’expérience grâce à des gestes décalés, des circonstances particulières qu’elle filme. Ses actions sont presque toutes envisagées comme une manière « autre » de dessiner ; dans tous les cas, elles tentent toujours d’interroger l’acte de création. Son univers se voit fortement influencé par la philosophie, notamment le courant de la phénoménologie, par sa pratique de la méditation active (sophrologie) et par son intérêt pour la danse. Elle envisage mes réalisations comme la matérialisation de « voyages intérieurs » durant lesquels s’opère un parallèle entre expérience de la pensée et processus de création. Le corps en action dans le réel révèle un dialogue intérieur, un mouvement, un cheminement, un processus.

 




Marianne Charbonnier

Portrait de Marianne Charbonnier

Marianne Charbonnier est ATER au département SATIS (Sciences Arts, techniques de l’image et du son) de la faculté des Sciences d’Aix-Marseille Université en charge de cours de montage. Rattachée au laboratoire ASTRAM (Arts Sciences, technologies pour la recherche en audiovisuel et multimédia) elle est actuellement doctorante et mène ses recherches sur le webdocumentaire en tant que dispositifs numériques vecteurs de mémoire. Issue d’une filière professionnelle, Marianne essaye d’articuler théories et pratiques dans ses recherches en mettant à profit ses expériences de montage. Elle est également membre de la revue Les Chantiers de la Création (prochainement sur revue.org), cette revue scientifique valorise la jeune recherche et s’intéresse au déclencheurs inattendus de l’acte créatif.




Franck Leblanc

Portrait de Franck Leblanc

Franck Leblanc, docteur en esthétique, sciences et technologies des arts (université Paris 8), chercheur associé à l’équipe de recherche AIAC (Arts des images et art contemporain – Paris 8), constructeur d’images. Ses thématiques de recherche sont, l’Expérience contemporaine de l’espace urbain à travers les images & Esthétiques et stratégies du positionnement en images numériques. Il est l’auteur de L’image numérisée du visage. De la pose au positionnement, L’Harmattan.