image_pdfimage_print

Portrait de Albertine Meunier

Albertine Meunier est le nom d’artiste de Catherine Ramus depuis 2004 (Albertine s’appelait précédemment Cathbleue). Intervenant principalement dans le domaine de l’art numérique depuis 1998, elle vit et travaille à Vitry-sur-Seine.

 

Travaux récents

Ces derniers travaux questionnent, autant de manière critique que ludique, les sites tels que Google, Facebook ou Freebase.

En 2003, elle crée le « Counter Googling », une réponse artistique à la pratique alors naissante du « googling » qui consiste à « googler » (ou « googliser ») quelqu’un, c’est-à-dire effectuer la recherche d’une personne dans le moteur de recherche Google.

En 2006, elle débute « My Google Search History » : l’artiste publie mois après mois sur un site Internet, l’inventaire exhaustif de ses recherches sur Google, questionnant ainsi le stockage des données personnelles par le moteur de recherche.

En 2008, la « Big Picture » présente l’image vivante de mises à jour de status Facebook. Elle cherche à créer une représentation « globale » de l’activité de ces réseaux dits sociaux. A la croisée de questionnement concernant l’identité numérique et l’évaluation des individus, « Free Influencer » propose à chacun de contrôler son identité en ligne tout en gagnant en « poids d’influence ». « Free Influencer » utilise Freeebase, une base de données ouverte et libre. À travers « Théorie M » et « DCODD », elle expérimente, par l’intermédiaire de codes 2D taggées sur les trottoirs de Paris, un nouveau mode d’interaction entre la ville, les passants et la consultation de vidéo d’artiste.

Enfin, tout récemment Albertine a créé un atelier Internet avec des femmes de plus de 77 ans, « Tea Time with Albertine », afin de « réinsérer » des femmes à priori écartées de « la société numérique ».

2014

  • Le Manifeste DataDaDa1 est un texte écrit le vendredi 13 juin 2014 par Albertine Meunier et Julien Levesque, et diffusé ce même jour sur Twitter, pour le premier événement de présentation publique de DataDada à Futur en seine 2014. Par ce manifeste, Albertine Meunier et Julien Levesque exprime leur opposition à la transformation de la Data comme un simple fait numérique, et souhaite enrobée la Data de l’influence des Dada2, mouvement artistique du XXième siècle. Par le biais de ce manifeste, il crée ainsi un nouveau mouvement artistique: Le DataDada. Est déclaré DataDada tout nouvelle oeuvre qui possède en elle de la data (donnée numérique) avec un grain de dadaïsme.

2009

  • Albertine toujours pas disparue ! Exposition à la BNF décembre 2009
  • Un ange passe qui traite de twitter

2008

  • 200 grammes d’ADN
  • Tea Time With Albertine

Un atelier Internet avec des femmes de plus de 77 ans

  • Free Influencer
  • DCODD8 (avec le collectif Microtruc)

DCODD est un projet de playlists vidéos localisées. Des nuages de codes 2D sont tagués sur les trottoirs de carrefours parisiens (Place d’Italie, Place de Clichy, Place de la République, Place de la Bastille, Place Saint Michel…). Chaque mois un nouvel artiste constitue une playlist. Chaque vidéo de cette playlist est associée à un carrefour.

  • Wikipedia-roll.

La Wikipedia-roll permet d’avoir une vision dynamique et globale des pages dans Wikipedia. Cette vision d’ensemble d’un sujet est une invitation à la découverte par une navigation de proche en proche (réalisé sous le nom de Catherine Ramus, car mis en place dans un cadre professionnel).

2007

  • My Google Search History10

My Google Search History est un inventaire de mes recherches sur le moteur de recherche Google depuis 2006. Affichées de manière cumulative, mes recherches sur le Web délivrent un réel autoportrait. Au-delà de cette facette autoportrait, le projet met en perspective les questions sur notre vie privée et internet, et notamment sur notre vie privée et Google. Livrée à vos yeux, grâce à cet inventaire vous pouvez à loisir observer mes recherches, tout comme Google le fait.

  • Big picture

Big Picture est un widget pour suivre visuellement toutes les mises à jour des status d’amis sur Facebook, de manière collective ou individuelle. La Big Picture se propose de créer une image vivante des relations personnelles sur les réseaux sociaux. Ce projet a été réalisé avec Olivier Auber et Yann Le Guennec.